Retour sur la 2ème rencontre Au pied des méthaniseurs !

Le 19 septembre, c’est à Nojals et Clottes (24), sur l’unité de Clottes Biogaz, qu’a eu lieu la 2ème rencontre « Au pied des méthaniseurs ». Organisée par MéthaN-Action, en partenariat avec l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France (AAMF) et Vienne Agri Métha, elle a permis cette fois d’échanger sur les aspects logistiques et économiques du retour au sol du digestat.

Le 19 septembre, c’est à Nojals et Clottes (24), sur l’unité de Clottes Biogaz, qu’a eu lieu la 2ème rencontre « Au pied des méthaniseurs ». Organisée par MéthaN-Action, en partenariat avec l’Association des Agriculteurs Méthaniseurs de France (AAMF) et Vienne Agri Métha, elle a permis cette fois d’échanger sur les aspects logistiques et économiques du retour au sol du digestat. Elle a rassemblé 60 participants, majoritairement porteurs de projets agricoles et exploitants d’unités. Le matin, à l’appui de témoignages, 4 retours d’expériences ont été présentés et ont permis de comparer différentes organisations en terme de logistique : ouvrages et lieux de stockage du digestat, transport, matériel d’épandage et organisation du chantier d’épandage. La dimension économique abordée a pu donner quelques clés aux participants afin d’évaluer les coûts liés au traitement du digestat, au transport et à l’épandage. L’après-midi, c’est au champ, sur les parcelles de Bertrand GUERIN (SAS Clottes Biogaz), que les participants ont pu assister à un chantier d’épandage de digestat. A l’œuvre et accompagnés des commentaires techniques de Jérôme ALLEGRE (FDCUMA Dordogne) :  une tonne classique avec double buse à palette, une tonne classique avec enfouisseur, une tonne classique avec rampe à pendillard, un automoteur sans tonne avec rampe à pendillard (Quadraferti®) et un tracteur sans tonne avec pendillard et système ombilical. En prime, un tracteur avec un enfouisseur à disque est passé en suivant l’épandage, derrière les tonnes.  Autant de démonstrations réunies en un seul chantier, qui ont permis de concrétiser les échanges du matin et d’affiner pour certains leur choix de système d’épandage. Pour finir la journée, Bertrand GUERIN a fait visiter son unité de méthanisation, une des premières en fonctionnement en Nouvelle-Aquitaine (mise en service en 2011).

Présentation des retours d’expérience et témoignages en salle

 Le groupe de participants devant le Quadraferti®

Rendez-vous en mars 2019 pour une autre session dans la Vienne, sur l’unité de la SCEA La Baie des champs. Une journée qui s’inscrira dans la continuité de celle du 19 septembre puisqu’elle abordera les aspects agronomiques du retour au sol du digestat.

  • Share

Laisser un commentaire